SMTD 65 : Syndicat mixte de Traitement des D袨ets dans les Hautes Pyr诩es
Vous êtes ici : Accueil / NOS INSTALLATIONS / Quai de transfert

Accès privé

Quais de transfert

Pourquoi choisir de créer ce type d'installation ?

Les solutions de traitement des déchets s’épuisent sur notre département. Avec la fermeture annoncée du CSDU de Capvern en décembre 2009 et celui de Lourdes-Mourles à la fin de l’année 2011, le SMTD65 s’est prononcé pour la réalisation d’une unique installation de pré-traitement départemental des déchets, et ce dans le but d’optimiser le coût de traitement des déchets ménagers.

L'avantage principal d'un quai de transfert réside dans la réduction des impacts environnementaux liés aux transports mais aussi à la diminution de leur coût. En effet, en conservant les limites de ramassage des collectivités adhérentes, la collecte pourra conserver sa réponse adaptée à chaque territoire desservi, le déplacement des Bennes à ordures ménagères étant ainsi optimisés. Par ailleurs, le convoyage des déchets entre les quais de transfert et les sites de traitement sera lui aussi amélioré, un seul gros porteur pouvant déplacer en une fois une quantité plus importante de déchets.

Le coût des équipements d'un quai de transfert est compris entre 700 000 €€ et 1 500 000 €€ en fonction du tonnage de déchets à transporter.
 

Quai de transfert, vers une multiplication des installations

 

Connaissant plusieurs dénominations, les quais de transfert (ou station de transit, mais encore plateforme de regroupement) sont des installations qui permettent de regrouper les déchets issus de la collecte d’un territoire éloigné d’un centre de traitement. Les bennes à ordures ménagère viennent vider quotidiennement le contenu de leurs collectes qui est alors acheminé par gros porteur vers un centre dédié au traitement des déchets.

Le fonctionnement de ce type d’installation est régi par la réglementation concernant les installations de stockage et d’élimination des déchets, fixé par la loi n°76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées et son décret n°77-1133 du 21 septembre 1977.

Ainsi, le quai de transfert est soumis à une autorisation d’exploitation, fixée par la « Préfecture ». Les modalités de son fonctionnement figurant dans la circulaire du 26 septembre 1975.
Il existe plusieurs modes d’exploitation de ces installations. Le SMTD 65 a fait le choix d’un système adapté à sa situation géographique mais aussi aux tonnages produits. Les bennes de collecte viennent donc déverser les déchets directement dans une semi remorque spécifique appelée Fond Mouvant Alternatif (FMA). Equipé à l’intérieur d’un système d’avancée et de recul, ces semi-remorques permettent une optimisation du stockage des produits. Une fois remplis, les gros porteurs acheminent les déchets vers des lieux de traitement appropriés (CSDU, Centre de tri…)
   

Quai de transfert d'Ibos

Un projet nécessaire et pérenne :


L’externalquai-ibos-20151002isation du traitement des déchets, hors département, à compter du 2 janvier 2016, nécessite la construction d’un nouveau quai de transfert destiné aux déchets de l’agglomération Tarbaise, ainsi qu’aux déchets des communautés de communes d’Ossun et de Gespe Adour Alaric. Ce quai sera exploité en régie par les salariés du SMTD65.

Lorsque l’externalisation ne sera plus nécessaire et que le département se sera doté d’une filière de traitement pour ses ordures ménagères, le quai d’Ibos débutera sa deuxième vie en assurant le transit des emballages recyclables de ces trois territoires vers le centre de tri départemental de Capvern ainsi que l’ordure ménagère vers la future usine de valorisation de Bordères-sur-L’échez.

Initialement prévu dans l’enceinte de la future Usine de Traitement et de Valorisation de Bordères-sur-L’échez, celui-ci a été déplacé, dans la ZAC des Pyrénées à IBOS, gérée par la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes.

Les travaux de cette installation ont débuté le 1er juin 2015 pour une livraison en fin d’année. Le marché de réalisation de ce quai de transfert a été divisé en 7 lots distincts. Les entreprises retenues par lot sont :

•    Lot n° 1 : terrassement et VRD : Routière des Pyrénées 65000 Tarbes
•    Lot n° 2 : gros et second œuvre : Eiffage construction 65000 Tarbes
•    Lot n° 3 : bâtiment et métallerie : Nestadour 65290 Louey
•    Lot n° 4 : électricité : INEO Aquitaine 65420 Ibos
•    Lot n° 5 : équipement de process : Carrosserie Vincent 26800 Etoile sur Rhone
•    Lot n° 6 : pont bascule : Precia Molens 31240 Saint Jean
•    Lot n° 7 : fourniture de 5  remorques FMA de 90 m3 : LEGRAS INDUSTRIES 51206 Epernay
Ce projet représente un coût global d’investissement de 1,25 M€ (hors matériel de transport : Lot n° 7).

Tableau récapitulatif des tonnages d'ordures ménagères à transférer :

 

Collectivité Tonnes transférées/semaine Tonnes transférées/an
SYMAT 428,7 22 294
CCCO 49,5 2 574
CCGAA 16,5 858

 

   

Galerie photos

Retrouvez des illustrations sur les quais de transfert du SMTD65.

 

Quai de transfert de Pierrefitte-Nestalas

 

Quai de transfert des déchets de Pierrefitte-NestalasQuai de transfert des déchets de Pierrefitte-NestalasQuai de transfert des déchets de Pierrefitte-Nestalas

 

Quai de transfert de Grézian

 

Le quai de transfert de Grézian

 

Quai de transfert de Capvern

 

Le quai de transfert de CapvernLe quai de transfert de Capvern

Le quai de transfert de CapvernLe quai de transfert de Capvern

 

Quai de transfert d'Adé

 

quais-transfert-ade-2013 11quais-transfert-ade-2013 6

 

Quai de transfert de Bagnères-de-Bigorre

 

quai-transfert-bagneres-2013 17quai-transfert-bagneres-2013 7

 

Quai de transfert de Vic-en-Bigorre

 

p1070071

   

Actualités


Syndicat Mixte de Traitement des Déchets
30, av. Saint Exupéry 65000 Tarbes - Tél. 05 62 38 44 90